Le cadeau des opérateurs télécoms

  • A
  • A
Le cadeau des opérateurs télécoms
Fait rare : les opérateurs télécoms ont décidé de faire un geste vers les consommateurs à l'occasion de la hausse de la TVA, le 1er janvier.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les consommateurs pourront changer d’opérateur sans frais en raison de la hausse de la TVA.

Le 1er janvier, la TVA passera de 5,5% à 19,6% sur tout ou partie du forfait internet ou mobile. En raison de l’impact de cette mesure sur la facture des consommateurs, les opérateurs télécoms ont décidé d’assouplir les modalités de résiliation et de changement de fournisseurs. Concrètement, il n’y aura pas de frais de résiliation, et les clients pourront conserve leur téléphone.

"Réorienter son choix"

"Comme il y a une modification substantielle du contrat, il y a une possibilité pour le client de quitter son opérateur, et ce pendant quatre mois, à partir du moment où le tarif augmente, c'est-à-dire le 1er février", a indiqué Orange, qui a informé ses clients de cette nouvelle donne par lettre. SFR prévoit d'envoyer à ses abonnés concernés un courrier du même ordre la semaine prochaine.

"C'est normal que, dans ces cas-là, le client puisse réorienter son choix sur un opérateur qui n'a pas reporté la hausse de la TVA dans ses tarifs", souligne Thierry Saniez, délégué général de l'association de consommateurs CLCV. Et cela sans avoir à respecter les périodes de 12 ou 24 mois sur lesquelles ils s'étaient engagés à rester, en emportant leur coûteux téléphone acheté à prix préférentiel.

"Catastrophique pour les opérateurs"

Du côté des opérateurs, ce choix fait tout de même grincer quelques dents. "C'est fantastique pour le client, mais économiquement, c'est catastrophique pour les opérateurs", résume l'analyste télécoms Stéphane Dubreuil. Si un client "a payé un iPhone 99 euros - alors qu'il coûte près de 800 - oui, c'est un souci", a reconnu un porte-parole de France Télécom, qui avait indiqué début décembre qu'onze millions de ses clients internet et/ou mobile étaient concernés par une hausse des tarifs.

SFR devrait également la répercuter au 1er février sur les tarifs. Ils doivent augmenter d'un à trois euros selon les forfaits chez Orange. Bouygues Telecom procédera plus tard, et "progressivement", mais n'a pas encore donné de calendrier, tout comme Iliad, maison mère de Free et Alice. Aucun de ces opérateurs n'a indiqué le nombre de clients affectés par une hausse des tarifs, et donc en mesure de résilier.