Le Brexit dope… les ventes de Bordeaux

  • A
  • A
Le Brexit dope… les ventes de Bordeaux
Image d'illustration.@ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

De grands crus de Bordeaux étant vendus en livres sterling, le Brexit a entraîné une baisse des prix, de quoi doper les ventes.

Si la peur s'est emparée de plusieurs marchés au lendemain de la décision des Britanniques de sortir de l'Union européenne, pour certains, c'est plutôt le contraire. Et les producteurs de Bordeaux font partie de ces derniers. Comme de nombreux grands crus sont commercialisés en livres, le vin français a par conséquent bénéficié de la chute de la livre, de quoi booster les ventes, rapporte mercredi Le Figaro.

Baisses de prix jusqu'à 10%. Les ventes de Bordeaux ont ainsi atteint depuis l'annonce du Brexit en juin dernier des ventes jamais enregistrées depuis cinq ans. La chute de la livre a en effet entraîné la chute du prix de plusieurs grands crus, parfois jusqu'à -10%. De quoi attirer les passionnés de vin ou ceux qui veulent simplement faire de juteux investissements. Le Financial Times rapporte même que certaines ventes ont dues être fermées dès le lendemain du référendum car la demande était trop importante.

Le fruit de l'histoire. Si le vin bordelais est vendu en partie en livres sterling, c'est que l'Aquitaine a été un temps dans le giron anglais à partir du 12e siècle, après le mariage entre Henry II, roi d'Angleterre et Aliénor. Et même si, depuis la Guerre de 100 ans ce territoire est revenu à la France, les marchands de vin ont gardé un lien fort avec le Royaume-Uni. Ce pays est donc une des principales plate-formes internationales de commerce de vin de Bordeaux.