Le bouclier fiscal "ne sera pas touché"

  • A
  • A
Le bouclier fiscal "ne sera pas touché"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Christine Lagarde dévoile le budget 2011 et compte sur une croissance de 2%.

La ministre de l'Economie française Christine Lagarde se dit optimiste pour le budget 2011 qu'elle doit prochainement présenter au Parlement et où elle espère bénéficier du retour de la croissance. Elle confirme dans un entretien publié par le Figaro que le budget serait basé sur une hypothèse de croissance de 2% l'année prochaine. Elle déclare également pouvoir ramener le déficit à 6% du PIB à la fin de l'année.

10 mds d’euros grâce au coup de rabot

"Nous obtenons aujourd'hui les résultats de la politique économique menée depuis maintenant trois ans. Dans ce projet de budget, le gouvernement s'est basé sur une hypothèse d'inflation à 1,5 % en 2011, un taux de change euro/dollar à 1,30 et un baril de (pétrole) Brent à 80 dollars", explique-t-elle.

Le retour de la croissance apportera selon elle sept milliards d'euros, la suppression des mesures de relance près de 16 milliards d'euros et la réduction des dépenses de fonctionnement et d'intervention sept milliards d'euros d'économies.

Le reste, dix milliards, sera pris selon elle sur la réduction des exonérations fiscales appelées "niches". La ministre confirme que le crédit d'impôt pour l'emploi à domicile et le crédit d'impôt pour la recherche ne sont pas touchés. Il n'est pas question de toucher au "bouclier fiscal", mesure profitant essentiellement aux ménages favorisés, réaffirme-t-elle.

Pas intéressée par Matignon

Christine Lagarde, parfois présentée comme un possible successeur de François Fillon à Matignon, a déclaré ne pas être intéressée par le poste. Elle figure parmi les personnes susceptibles selon la presse de succéder à François Fillon lors du remaniement attendu ces prochaines semaines, avec le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie et le secrétaire d'Etat au Budget François Baroin.