Le boom tardif du shopping de Noël

  • A
  • A
Le boom tardif du shopping de Noël
@ MAXPPP
Partagez sur :

Après des achats en demi-teinte jusqu'à mi-décembre, les Français se sont rattrapés.

Cette année encore, la saison de Noël semblait mal partie dans les commerces, avec des achats en demi-teinte jusqu'à la mi-décembre. Mais cette année encore, les Français se sont rattrapés dans la dernière ligne droite avant Noël. Les spécialistes de la consommation constatent le phénomène depuis trois ans et le relient, évidemment, à la crise.

Pourquoi ? La montée du chômage et le climat de rigueur sont encore dans toutes les têtes à l'approche des fêtes de fin d'année et pousse aux économies. Mais tout bascule dans les derniers jours : Noël devient alors une parenthèse. Ce moment dans l'année où on décide, finalement, de faire un pied de nez à la crise pour soigner ses proches.

L'alimentaire. Les grandes surfaces ont ainsi enregistré un très bon chiffre d'affaires le samedi 22 décembre et le lundi 24 décembre, en particulier dans l'alimentaire. Elles ont été aidées par un timing idéal : le week-end permettait de se mettre aux fourneaux et de préparer tranquillement le réveillon sans poser de jour de congé.

Un constat partagé par le président des magasins Leclerc, Michel-Edouard Leclerc sur Europe 1 :

Une mention pour la tablette. Le constat a été identique dans de nombreuses enseignes spécialisées : celles-ci rapportent une accélération des ventes de produits technologiques et culturels les derniers jours précédant Noël. Comme l'an dernier, les tablettes ont particulièrement bénéficié de ces achats de dernière minute.

Sur Internet. Les achats ont également eu le vent en poupe en ligne mais plus tôt, délai de livraison oblige. Les spécialistes du e-commerce s'attendent finalement à une hausse de près de 20% des achats sur leur site cette année.

L'habillement.  C'est le seul bémol : le secteur n'aurait pas profité de ce regain de dépenses lié à Noël.