Le boom des centres de loisirs

  • A
  • A
Le boom des centres de loisirs
Partagez sur :

Pour réduire leur budget vacances, de plus en plus de familles y inscrivent leurs enfants.

L'info. C'est l'un des effets inattendus de la crise économique actuelle. Les centres de loisirs chargés d'accueillir les enfants connaissent un boom sans précédent. A Lille ou à Toulouse, par exemple, on compte 12 % d'inscrits de plus que l'an dernier. En région parisienne, certains sont proches de leur capacité maximale d'accueil. C'est le cas notamment à Levallois, dans les Hauts-de-Seine, où près de 400 enfants supplémentaires se sont inscrits cet été.

Une formule économique. Tous avancent la même explication : les parents partent de moins en moins longtemps en vacances, alors pour occuper leurs enfants le reste de l'été, la formule la plus simple et la moins chère reste le centre de loisirs. Virginie, mère de deux enfants, s'explique au micro d'Europe 1 : "On a deux semaines de vacances pleines ensemble, mais on ne peut pas se permettre plus. L'alternative des colonies de vacances, c'est intéressant, mais ça devient très coûteux. Impossible d'y envoyer les deux enfants en même temps". Le calcul financier penche donc en faveur du centre de loisirs : à Levallois, le prix varie entre 45 et 150 euros à l'année, en fonction des revenus des familles.

>> A LIRE AUSSI : les congés d'été à l'épreuve de la crise

Un casse-tête à gérer. Mais si la formule séduit de plus en plus de familles, elle se transforme en un véritable casse-tête pour les directeurs de centres. Cet afflux inattendu génère de nombreuses complications : derrière l'accueil des enfants, c'est toute une logistique qui doit être mise en place, comme l'explique Robin Forget, directeur du pôle périscolaire de Levallois : "il faut parfois trouver d'une semaine sur l'autre, voire même du jour au lendemain, 20 à 30 animateurs supplémentaires. Nous avons des obligations légales, la gestion n'est pas simple…"

>> Les vacances des Français cette année : budget en baisse, destinations plus proches, séjours plus courts, découvrez les prévisions de l'été.