Le blues des cabines téléphoniques

  • A
  • A
Le blues des cabines téléphoniques
Partagez sur :

France Télécom veut sous-traiter la maintenance de ses 154.800 cabines téléphoniques, pour diminuer les coûts et employer 320 salariés à d'autres tâches. Un projet qui hérisse les syndicats de l'entreprise.

Plus de 90% des Français ont un téléphone portable et pourtant... Les cabines téléphoniques font encore partie du paysage ! Il y en a 154.800 en France, mais leur entretien coûtent cher. En conséquence, France Télécom souhaite sous-traiter la maintenance de ces cabines téléphoniques. Avec deux objectifs : réduire les coûts et libérer 320 salariés pour d'autres activités.
Lors du dernier comité central d'enteprise, les syndicats se sont prononcés contre la volonté de France Telecom. Selon un délégué syndical CFDT, les 320 agents affectés à la maintenance "seraient reclassés dans les services d'intervention" à la clientèle. "Nous n'aurons plus à moyen terme assez de personnel formé", pour l'entretien et la maintenance de la publiphonie", s'inquiète le syndicat dans un tract.
Pour Sud-PTT, qui se dit "inquiet pour la qualité du service", "la densité du parc de cabines peut contribuer à préserver le droit à la communication du plus grand nombre quel que soit le lieu de résidence et leurs moyens financiers".