Le blanc, une couleur efficace contre le réchauffement climatique

  • A
  • A
Le blanc, une couleur efficace contre le réchauffement climatique
Partagez sur :

Steven Chu, le Prix Nobel de Physique nommé dans l’administration Obama, a proposé mercredi de peindre en blanc les toitures et les trottoirs dans le monde entier pour limiter le réchauffement du climat.

En peignant les toitures et les trottoirs en blanc, la lumière du soleil sera réfléchie au lieu d’être absorbée, il faudra dépenser moins d’énergie pour refroidir les bâtiments et cela contribuera à limiter le réchauffement climatique : c’est le raisonnement présenté mercredi par Steven Chu, le Prix Nobel de Physique 1997 qui est en charge de l’énergie dans l’administration Obama, lors d’une rencontre scientifique organisée à Londres.

L’enjeu est important : en passant ainsi au blanc dans le monde entier, Steven Chu, cité parThe Times, estime qu’il serait possible de réduire considérablement les émissions de CO2, de l’ordre de celles produites par les voitures dans le monde entier pendant 11 ans.

Au-delà du blanc strict pour les toits plats, Steven Chu préconise des couleurs froides pour les toits inclinés. Pour les routes, il propose d’utiliser la couleur du ciment, gris clair, pour éviter que le blanc n’aveugle les conducteurs.

Steven Chu a cité sa principale source d’inspiration : l’exemple donné par le physicien Art Rosenfeld, spécialiste de l’énergie en Californie. Qui cite lui-même l’architecture traditionnelle dans les pays méditerranéens. Pour une solution qui présente un intérêt évident : son coût limité.