Le bitcoin tombe au plus bas depuis novembre

  • A
  • A
Le bitcoin tombe au plus bas depuis novembre
Plusieurs histoires de piratages de cryptomonnaies ont en effet fait baisser les cours du bitcoin.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le cours du Bitcoin est tombé vendredi à à 5.791,19 dollars avant de se ressaisir légèrement

Le cours du bitcoin, première et principale monnaie virtuelle, est tombé brièvement en dessous des 5.900 dollars pour un bitcoin, revenant à son plus bas niveau avant la flambée des cours fin 2017.

Une baisse sur les deux derniers mois. Vers 7h françaises, le cours de la cryptomonnaie est tombé à 5.791,19 dollars avant de se ressaisir légèrement, selon des chiffres agglomérés par le fournisseur de données financières Bloomberg. Vers 12h françaises, il évoluait légèrement au-dessus des 5.900 dollars, un niveau plus vu depuis novembre.

La principale cryptomonnaie connait actuellement une "forte tendance baissière", a réagi Naeem Aslam, analyste pour Think Markets faisant remarquer que le bitcoin avait baissé sur les deux derniers mois. Cela "n'avait pas été observé depuis mi-2016", avant que la valeur de la monnaie virtuelle ne flambe, a-t-il précisé.

Le problème de l'accumulation des piratages. Le bitcoin baisse "lentement mais sûrement", a de son côté commenté Jordan Hiscott, analyste pour Ayondo Market. Si plusieurs explications peuvent être avancées, "le piratage de plateformes d'échange est préjudiciable à la confiance dans les cryptoactifs", a-t-il expliqué. Récemment, plusieurs histoires de piratages de cryptomonnaies ont en effet fait baisser les cours.

Il y a environ dix jours, près de 26 millions d'euros de cryptomonnaies ont été volés sur Bithumb, une plateforme basée en Corée du Sud. Et neuf jours plus tôt, c'est une autre plateforme sud-coréenne, Coinrail, qui avait été piratée, pour un montant dérobé de l'ordre de 31 millions d'euros, ce qui avait fait brutalement chuter le cours du bitcoin de plus de 13%. Les opérations de dépôt et retrait y sont toujours suspendues depuis.

Ces piratages à répétition ont encouragé les autorités à se pencher le fonctionnement de ces plateformes. Il y a une semaine, le régulateur japonais a envoyé des recommandations à six plateformes d'échanges, parmi les plus importantes du pays, alors qu'une enquête a été ouverte aux Etats-Unis sur de possibles manipulations de cours.