L'arrêt du réacteur 1 de Flamanville prolongé jusqu'au 31 mars

  • A
  • A
L'arrêt du réacteur 1 de Flamanville prolongé jusqu'au 31 mars
Un départ d'incendie a forcé à l'arrêt du réacteur 1 de Flamanville le 9 février.@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Le réacteur, mis hors service après un départ d'incendie début février, doit encore subir des opérations sur le système d'évacuation d'énergie, explique EDF.

Le réacteur 1 de Flamanville, dans la Manche, mis hors service le 9 février dernier à la suite d'un départ d'incendie dans une zone non nucléaire, restera finalement déconnecté du réseau jusqu'au 31 mars, a appris l'AFP vendredi auprès d'EDF. L'analyse complète des dégâts causés par cet incident a montré la nécessité de réaliser des opérations "sur le système d'évacuation d'énergie qui se trouve sous l'alternateur", a expliqué EDF.

Neuf réacteurs à l'arrêt sur 58. Dans un premier temps, EDF prévoyait de remettre en service ce réacteur de 1.300 mégawatts le 19 février. Jeudi 9 février, "une détonation et un départ de feu", selon les termes de l'Autorité de sûreté nucléaire, ont eu lieu sous cet alternateur dans la salle des machines du réacteur, soit dans une zone non nucléaire de la centrale. Vendredi, neuf réacteurs étaient à l'arrêt sur les 58 que compte le parc nucléaire français, d'après les données fournies par l'électricien et publiées sur le site internet de RTE.