Landes : l’entreprise Capdevielle bloquée par des salariés

  • A
  • A
Landes : l’entreprise Capdevielle bloquée par des salariés
Partagez sur :

Des salariés de ce fabriquant de meubles entendent protester contre un projet de suppression de 317 emplois, sur les 700 existants.

"Aucun camion ne sort et personne ne produit", a affirmé à Joël Henry, délégué UNSA de l’usine Capdevielle dans les Landes. Environ 600 personnes, selon les syndicats et 400 selon la gendarmerie, bloquent les accès le site de l’usine depuis 07h00 mercredi.

Ils protestent contre le plan de licenciements qui prévoit 317 suppressions d’emplois accompagnés d'une indemnité de 300 euros par année d'ancienneté. Il doit être présenté vendredi lors d'une réunion extraordinaire du Comité d'entreprise.

"On demande un minimum de 1.000 euros par année d'ancienneté", a indiqué Joël Henry, qui estime que le plan de licenciement est "discriminant" pour une partie du personnel, notamment ceux qui ont "des problèmes de santé". "Nous entendons bloquer la production jour et nuit jusqu'à ce que l'on obtienne gain de cause", a-t-il ajouté.

Deux administrateurs judiciaires avaient été désignés le 4 mai par le tribunal et le redressement judiciaire avait été assorti d'une période d'observation de six mois. La direction de l'entreprise n'était pas joignable mercredi en fin de matinée.