Lait : Le Maire appelle à une solution européenne

  • A
  • A
Lait : Le Maire appelle à une solution européenne
Partagez sur :

Le ministre de l’Agriculture a appelé à la tenue d'un conseil extraordinaire européen pour tenter de trouver une issue à la crise du lait.

"Je demande la convocation d'un conseil extraordinaire des ministres de l'Agriculture", a déclaré le ministre français de l'Agriculture Bruno Le Maire lundi. Il a de nouveau souhaité "une solution européenne à la crise" pour donner "un signal politique majeur", qui passe nécessairement, selon lui, par "une meilleure régulation du marché". Le ministre a fait ses déclarations à la sortie d’une réunion avec les banquiers et les assureurs pour tenter de soulager la trésorerie des producteurs de lait.

Les banques vont accorder d'ici à fin 2009 des prêts à remboursement différé de 250 millions d'euros aux producteurs de lait afin de faciliter leur trésorerie, a également annoncé lundi soir Bruno Le Maire pour tenter de désamorcer la colère des éleveurs. Ils "seront prêtés tout de suite et les producteurs ne rembourseront qu'à partir de janvier 2011", a-t-il ajouté, précisant qu'il avait négocié avec les banquiers un taux d'intérêt "maximal de 3%".

Une partie des producteurs observent depuis onze jours une "grève du lait" pour dénoncer la politique de dérégulation européenne et la volatilité des prix du lait qui se sont effondrés ces derniers mois. Ils ont notamment déversé lundi un "lac de lait" devant la Commission européenne, continué l’épandage dans les champs et bloqué à l’accès à des laiteries.

Le combat des producteurs progresse au niveau européen. La Pologne s'est ralliée lundi à l'initiative franco-allemande appelant à une nouvelle régulation du secteur laitier pour accompagner la suppression des quotas, portant à 19 le nombre de membres de l'UE favorables à ce texte. Les Etats qui ne s’y sont pas associés sont favorables à la libéralisation du secteur laitier.

> Les raisons de la grogne des producteurs de lait

> Un "lac de lait" devant la Commission européenne