Lactalis : la FDSEA appelle à cesser l'action à Laval après l’échec des négociations

  • A
  • A
Lactalis : la FDSEA appelle à cesser l'action à Laval après l’échec des négociations
Aucune date n'a été évoquée pour une éventuelle reprise des discussions avec Lactalis.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Les manifestants ont été contraint de libérer l'accès au site de Lactalis près de Laval, mais les syndicats envisagent dans les prochains jours une action d'envergure nationale.

La FDSEA de Mayenne a appelé tôt samedi matin, après l'échec vendredi soir de la deuxième session de négociations avec Lactalis sur le prix du lait, à mettre un terme à l'action de protestation engagée depuis lundi dernier à Laval, près d'une usine du groupe laitier. "La manifestation est terminée. On n'avait pas d'intérêt à rester jusqu'à lundi. Vous obliger à tenir, ça servait à rien", a déclaré devant quelque 200 agriculteurs Philippe Jéhan, président de la FDSEA de Mayenne. "C'est partie remise, on va lever le camp. La manif est terminée", a-t-il ajouté.

"On ne lâchera pas".Philippe Jéhan a justifié ce choix par la décision du tribunal rendue vendredi en soirée et contraignant les manifestants à libérer au moins un des accès du site industriel sous peine d'une astreinte financière. "On préfère lever le camp car on a une astreinte rue Arago. Vous auriez vu les camions partir. Si on les bloquait, c'était 5.000 euros de l'heure", a-t-il dit. "La stratégie, on la rebâtit demain. On ne va pas capituler, on ne lâchera pas. On va identifier les points sur la carte et on va aller devant chaque site Lactalis [...] pour continuer et réussir", a déclaré devant les manifestants Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA. "Comme tu le dis Philippe (Jéhan), Xavier Beulin (président de la FNSEA, ndlr) est le capitaine le plus armé pour identifier les solutions. On va tout mettre en oeuvre, avec les JA (Jeunes Agriculteurs, ndlr), sur cette voie-là", a-t-elle ajouté.

Vers une stratégie d'envergure nationale. Interrogée, Christiane Lambert a précisé que, "demain (samedi), une réunion téléphonique est prévue avec Xavier Beulin et on organise la stratégie d'envergure nationale pour faire revenir Lactalis sur une négociation". Aucune date n'a été évoquée par les négociateurs représentant les producteurs pour une éventuelle reprise des discussions avec Lactalis. La décision de mettre un terme au mouvement de protestation engagé lundi dernier à Laval fait suite à l'échec d'une deuxième session de négociations, vendredi soir, avec Lactalis, en vue de parvenir à un prix du lait plus rémunérateur pour les éleveurs.