Lacroix : les repreneurs ne se manifestent pas

  • A
  • A
Lacroix : les repreneurs ne se manifestent pas
Partagez sur :

Aucun dossier n'a été déposé avant la date butoir de jeudi soir pour sauver la maison de couture Lacroix.

Christian Lacroix y croyait dur comme fer. Ses espoirs ont été douchés. Aucun des repreneurs potentiels de la maison Lacroix n'a déposé de chèque auprès du tribunal de Commerce de Paris dans les délais impartis. Toute reprise dans l'immédiat de la maison de couture en redressement judiciaire semble donc écartée.

Ni le cheikh émirati Hassan ben Ali al-Naimi, sur lequel la maison avait fondé beaucoup d'espoirs,ni le cabinet Bernard Krief Consulting (BKC), n'ont apporté de garanties financières à leurs propositions. Ils avaient jusqu'à jeudi soir pour le faire.

Le tribunal devrait donc se prononcer, à l'audience prévue mardi, soit sur un plan de redressement soit sur une liquidation judiciaire de l'entreprise.