La vente d’Alstom à General Electric bouclée dimanche ?

  • A
  • A
La vente d’Alstom à General Electric bouclée dimanche ?
@ Reuters
Partagez sur :

Selon Le Monde, un conseil d’administration du géant français pourrait décider de la vente dès dimanche.

Moins d’une semaine après sa révélation par Google, la vente d’une grande partie d’Alstom au géant américain General Electric (GE) pourrait être bouclée dès dimanche. Selon Le Monde, le groupe industriel français tiendra dimanche après-midi. Il pourrait entériner la vente, qui serait annoncé lundi maton, juste avant l’ouverture de la Bourse de Paris. Une chose est sûre, le grand patron de GE, Jeffrey Immelt, est attendu dans la capitale dimanche. Une preuve supplémentaire, s’il en fallait une, que la vente est bel et bien engagée.

Une journée décisive. En plus de ce conseil d’administration extraordinaire d’Alstom, la journée de dimanche sera marquée par la rencontre de Jeffrey Immelt avec les autorités françaises. Le patron américain rencontrera Arnaud Montebourg, le ministre de l’Economie, le Premier ministre Manuel Valls, si ce dernier est rentré de Rome, et peut-être même François Hollande. Mais selon plusieurs sources,  le dirigeant est bien décidé à conclure la vente à à prendre de vitesse le gouvernement.

Les inquiétudes du gouvernement. Si les ministres veulent ainsi s’en mêler, c’est que cette vente les inquiète. D’abord parce qu’il s’agit d’un fleuron de l’industrie française qui échapperait au pays. Une mauvaise habitude en ce moment, Publicis et Lafarge ayant déjà changé de nationalité. En outre, le risque pour l’emploi est réel. Alstom et GE exercent les mêmes activités, et en cas de fusion, il y aurait forcément des doublons. Or, General Electric emploie tout de même 10.000 personnes en France.

"Le gouvernement travaille à d'autres solutions et éventualités que celles imaginées seules et sans que le gouvernement n'en ait été informé par Alstom", a tancé Arnaud Montebourg dans une déclaration au Monde. "Alstom est le symbole de notre puissance industrielle et de l'ingéniosité française", a poursuivi le ministre de l’Economie. Dans ce dossier, le gouvernement exprime "une préoccupation et une vigilance patriotiques".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

PATRIOTISME - Montebourg travaille à d'autres solutions

ANALYSE - Pourquoi General Electric aurait intérêt à racheter Alstom

LES FAITS - General Electric voudrait racheter Alstom