La SNCM perd 200.000 euros par jour

  • A
  • A
La SNCM perd 200.000 euros par jour
Une centaine de marins de la CGT de la SNCM ont entamé une grève depuis 16 jours. La direction estime à 200.000 euros les pertes, chaque jour.@ MAXPPP
Partagez sur :

La grève des marins pourrait coûter à la direction cinq millions d’euros au total.

La grève à la SNCM, entamée il y a seize jours par une centaine de marins syndiqués CGT, "coûte cher". Thierry Le Carpentier, le directeur des ressources humaines du groupe, estime que le mouvement "coûte au bas mot trois millions d’euros aujourd’hui, mais avec les pertes de recettes, cela peut monter à cinq millions d’euros".

La SNCM affiche, en période de vacances scolaires, 200.000 euros de perte, chaque jour. Quatre bateaux sont en attente en Corse pour rejoindre le continent.

Des licenciements en vue

Une situation qui met la direction de la SNCM en colère. Pour Thierry Le Carpentier, les grévistes "sont allés au-delà de l’exercice normal du droit de grève". Et c’est pourquoi, explique-t-il, "on se doit de ne pas être passif". La direction a convoqué une dizaine de marins en vue d’un éventuel licenciement. La CGT réplique : pas question de répondre à ces convocations.

La CGT, majoritaire chez les marins SNCM, accuse la direction d'avoir réduit le nombre des rotations entre Nice et la Corse. Elle lui reproche aussi d'avoir retiré un navire à grande vitesse sur la ligne Nice-Corse, ce qui entraînerait la suppression de 35 postes. La direction a indiqué que ces emplois seront préservés.

Enfin, le syndicat proteste également contre l'armement de navires des compagnies Corsica Ferries et Mobylines au registre international italien, leur permettant, selon elle, de ne pas respecter le droit social français.