La SNCF rajeunit ses bornes automatiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Ces grandes boîtes jaunes utilisées en moyenne 76 fois par jour vont devenir blanches et seront surtout plus rapides.

Le système actuel n’avait pas changé depuis dix ans. Avec des bornes rénovées, la SNCF promet désormais un achat de billets sur ses bornes en deux minutes chrono, deux fois plus vite qu’avant. Dans la nuit de mardi à mercredi, le logiciel des 1.300 bornes automatiques de la compagnie ferroviaire va basculer d’un seul coup.

Une interface plus simple. La nouvelle version est censée être plus claire et l’interface plus simple à utiliser, explique Xavier Verne, chef de projet à la SNCF. "On a mis un PC de dernière génération, donc il est deux fois plus rapide", indique-t-il à Europe1. "Par rapport à l’ancienne borne, on parlait de 'memo', de 'e-billet', de 'confirmation'. Ici, sur la page d’accueil, on a : acheter, retirer, échanger." 

Des bornes déjà testées. Certaines bornes ont déjà été changées et ont pu être testées par les utilisateurs. En quelques tapotements sur l’écran, Cécile, 57 ans, a mis seulement une minute trente pour acheter son billet. "C’est accessible", estime cette cliente. "Une minute trente, je ne sais pas si quelqu’un peut aller plus vite, mais moi ça me va tout à fait."  

Les écrans tactiles bientôt changés. Après le logiciel, les bornes vont poursuivre leur rajeunissement. D'ici un an, les écrans tactiles doivent être changés et seront plus grands. Au total, ce lifting coûtera 25 millions d’euros, pour des machines qui génèrent 350 millions d’euros par an.