La Sécu va-t-elle arrêter de rembourser les lunettes ?

  • A
  • A
La Sécu va-t-elle arrêter de rembourser les lunettes ?
La cour des comptes voudrait que la Sécu cesse de rembourser les lunettes.@ REUTERS
Partagez sur :

La Cour des comptes y voit une source potentielle d'économies, mais la ministre de la Santé reste farouchement opposée.

L'info. La Sécurité sociale va-t-elle arrêter de rembourser les lunettes ? C'est une des préconisations de la Cour des comptes qui, dans son rapport annuel sur l'Assurance maladie remis mardi, a demandé une accélération des efforts pour ramener les finances de la Sécu à l'équilibre. Les sages de la rue Cambon proposent entre autres que la charge de l'optique, déjà peu remboursée à l'heure actuelle, soit intégralement transférée aux mutuelles, qui en supportent déjà l'essentiel.

>> A LIRE AUSSI : La Cour des comptes tire la sonnette d'alarme sur les finances de la Sécu

Faire baisser le prix des lunettes. Si l'enjeu financier -200 millions d'euros- paraît minime au regard de l'importance du déficit de l'Assurance maladie, évalué par la Cour des comptes à huit milliard, ce n'est pas juste un symbole que ciblent les magistrats. En fermant la porte aux remboursements, ils espèrent surtout casser un système, "peu transparent et peu concurrentiel", qui profite beaucoup plus aux opticiens qu'aux particuliers.

23.04 Lunettes

© MAXPPP

Les opticiens se méfient. De leur côté, les professionnels redoutent un potentiel désengagement de la sécurité sociale. Selon Jean-Pierre Champion, PDG de la chaîne d'opticiens Krys, numéro 1 du secteur, la fin des remboursements ferait courir le risque d'une "perte du caractère santé de l'équipement optique". A en croire une enquête Ipsos parue début septembre et commandée par Krys Group, 91% des personnes interrogées "trouveraient choquant que la Sécurité sociale ne rembourse plus du tout les montures et les verres de vue". Mais les opticiens craignent surtout de devoir s'engager dans une guerre avec les mutuelles, bien décidées à faire baisser les prix.

Les prix les plus élevés d'Europe. Selon une étude de l'UFC - Que Choisir parue en avril dernier, les lunettes françaises sont en effet les plus chères d'Europe. Et si leur prix atteint en moyenne la somme exorbitante de 470 euros, c'est avant tout du côté des opticiens qu'il faut chercher des explications. A en croire l'association de consommateurs, ces derniers vendraient leurs produits plus de trois fois le prix d'achat. A peine trois ventes quotidiennes suffisent donc à assurer la rentabilité d'un magasin d'optique. Dans ces conditions, pas étonnant que le nombre d'enseignes ait augmenté de moitié depuis 2000.

>> A LIRE AUSSI : Nos lunettes sont les plus chères d'Europe

Marisol Touraine opposée. Pour autant, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, ne semble pas prête à arrêter les remboursements. "Ca ne peut pas se faire au prix de déremboursement", a-t-elle martelé mardi midi au quotidien Ouest-France. "On s'aperçoit qu'il y a de marges importantes sur l'optique, des différences assez étonnantes et qu'on est en droit de questionner", a-t-elle toutefois reconnu, avant d'affirmer avoir engagé un processus pour obtenir des baisse de prix de la part des opticiens, processus "qui viendra à son terme prochainement".