La Sécu préconise 2,5 milliards d'économies

  • A
  • A
La Sécu préconise 2,5 milliards d'économies
@ Max PPP
Partagez sur :

Pour 2014, l'assurance maladie recommande de nouvelles baisses de prix de certains médicaments.

LE CHIFFRE. L'assurance maladie recommande au gouvernement 2,48 milliards d'euros d'économies pour le budget 2014 de la Sécurité sociale, avec notamment de nouvelles baisses de prix de certains médicaments, dans un rapport dont l'AFP a obtenu copie mardi. Ce rapport annuel, qui contient des propositions financières, table sur un Objectif national de dépenses de l'assurance maladie (Ondam) en progression de seulement 2,4% pour l'an prochain, contre 2,7% pour 2013 et 2,5% en 2012.

Sans mesures restrictives, cet Ondam augmenterait de 3,80% en 2014 à 181,9 milliards (contre 175 milliards attendus en 2013). Quelque 750 millions peuvent être économisés en baissant notamment les tarifs du médicament Lucentis (pour traiter la DMLA, dégénérescence visuelle), des statines (anti-cholestérol) et des NACO (anti-coagulants). L'assurance maladie entrevoit aussi 600 millions d'économies dans le cadre de la "maîtrise médicalisée" visant à limiter la prescription des médicaments onéreux, à développer encore les génériques, à restreindre quand c'est possible les transports sanitaires inutiles et coûteux (frais d'ambulances et de taxis) ou encore à éviter certaines opérations chirurgicales inutiles ou à les pratiquer systématiquement en ambulatoire (sans nuit passée à l'hôpital).

Parmi les interventions pratiquées de façon un peu trop systématique ou sans préparation adéquate, l'assurance maladie a ciblé l'appendicectomie et le canal carpien. Cette dernière opération entraîne de surcroît une convalescence jugée trop longue.  Egalement dans le collimateur, les chirurgies de la thyroïde (pas assez d'examens pré-opératoires ou non appropriés, trop d'ablation de nodules bénins) et de la prostate, souvent pratiquées chez des hommes trop âgés alors que leur cancer n'évolue que très lentement.