La retraite vue par les Français

  • A
  • A
La retraite vue par les Français
@ REUTERS
Partagez sur :

Une majorité des Français estime qu’il est nécessaire de reculer l’âge de départ à la retraite.

54% des Français pensent qu'il faudra "d'ici une dizaine d'années" reculer l'âge légal de la retraite de 60 à 65 ans, selon un sondage CSA/CECOP pour le Cercle des épargnants paru dans La Tribune de mardi. D'après cette enquête, 43% y sont hostiles.

Le recul de l’âge légal nécessaire

Sur le plan des mesures à prendre, le recul de l'âge légal de la retraite de 60 à 62 ans sauf pour les métiers pénibles est jugé nécessaire par 64% des personnes interrogées. 57% se résignent à l'allongement de 41 ans à 43 ans et demi de la durée des cotisations. Une augmentation des cotisations patronales et salariales n'est jugée nécessaire que par une petite majorité (50% contre 43%).

En revanche, la baisse des pensions est rejetée majoritairement (54% contre 40%). Enfin, plus de six Français sur dix (62%) se prononcent pour l'alignement de la retraite des fonctionnaires sur celle des salariés du privé, 28% étant pour le statu quo.

45% des sondés estiment que l'avenir des retraites doit reposer sur un système mixte, 29% sont pour un système par répartition et 10% pour un système par capitalisation. Quant à choisir, 72% des personnes interrogées disent vouloir partir entre 55 et 60 ans alors qu'un Français sur dix souhaite travailler au moins jusqu'à 65 ans.

Les Français épargnent pour leur retraite

Concernant le financement, les deux tiers estiment "que le risque de faillite du système est réel dans les années à venir", alors que 28% trouvent qu'on "exagère les difficultés".

53% à épargner pour financer leur retraite contre 46% qui n'épargnent pas. Toutefois parmi ceux qui épargnent seuls 19% déclarent le faire très régulièrement et 27% "quand c'est possible".

Cette enquête intervient alors que le ministre du Travail entre mardi dans la deuxième phase de concertation pour sa réforme des retraites. Selon le rapport du Conseil d'orientation des retraites, la recette idéale pour équilibrer le régime général des pensions est de combiner la hausse de la durée de cotisation à 43,5 ans en 2050 et l’augmentation des âges légaux (de 60 à 63 ans et de 65 à 68 ans).

Sondage CSA/CECOP réalisé par téléphone les 14 et 15 avril auprès d'un échantillon national représentatif de 1.006 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.