La "réglette", arme écolo des pêcheurs à pied

  • A
  • A
La "réglette", arme écolo des pêcheurs à pied
Partagez sur :

A l’occasion des grandes marées, la fondation Nicolas Hulot va à la rencontre d’amateurs qui méconnaissent les tailles minimales de pêche.

2,7 cm pour la coque, 3 cm pour la crevette, 4 cm pour la palourde et 14 cm pour le tourteau : la pêche à pied a ses règles que les amateurs ignorent souvent. La fondation Nicolas Hulot va profiter de ce week-end de grandes marées, où les pêcheurs à pied vont être très nombreux, pour les sensibiliser. Objectif : éviter une "razzia" très néfaste pour l’environnement.

Principal outil en main : la "réglette" pour mesurer chaque prise. Une enquête réalisée en 2008 par l’association VivArmor Nature, dans le département des Côtes d’Armor, a montré que 83% des pêcheurs à pied ne connaissaient pas la taille minimale réglementaire des fruits de leur pêche. Pire, 99% des pêcheurs de palourdes à Oléron étaient en infraction, selon des chiffres de 2007 cités par la fondation Nicolas Hulot.

Les écologistes rappellent aussi qu’un rocher renversé par un pêcheur à pied à la recherche d’un crustacé par exemple peut perdre jusqu’à 30% de sa biodiversité.

Les 3 conseils de la fondation Nicolas Hulot pour pêcher à pied :

- pêcher en remuant le plus délicatement possible algues et pierres.
- utiliser ses mains plutôt que des outils, surtout les pelles et les râteaux.
- ne prélever que les quantités qui seront effectivement consommées.