La prime "dividendes" déjà contournée

  • A
  • A
La prime "dividendes" déjà contournée
50 millions ont été distribués aux salariés de Seb en 2011 au titre de l'intéressement@ MAXPPP
Partagez sur :

Les 5.700 salariés de l’entreprise Seb toucheront le même intéressement avec ou sans prime.

A peine votée, déjà contournée. Alors que le projet de loi sur la prime "dividendes" a définitivement été voté mercredi, le fabricant d'électroménager Seb a d’ores et déjà trouvé le moyen de s’y soustraire.

Chaque année, les 5.700 salariés français de Seb se partagent une somme égale à 11% de la marge opérationnelle de l'entreprise, soit l’équivalent de quatre mois de salaires pour la seule année 2011, rapporte le journal Les Echos.

"Au total, 50 millions ont été distribués, pas très loin des 58 millions de dividendes versés aux actionnaires", précise le quotidien. Mais cela était sans compter l’adoption la prime "dividendes".

La prime "sème la zizanie"

Lors de la renégociation de l’accord sur l’intéressement pour 2011-2013, la direction en a donc profité pour changer le pourcentage de la marge opérationnelle. Désormais, les salariés percevront non plus 11% mais 10% au titre de l’intéressement, le 1% étant dédié à la prime "dividendes".

"La prime Sarkozy gêne Seb mais aussi d’autres entreprises je suppose", souligne Yannick David, signataire de l’accord pour FO. "Les grandes entreprises comme les nôtres qui disent donner de bons intéressements à leur personnel, c’est sûr que cette prime vient mettre un peu la zizanie. Ils trouvent qu’ils donnent déjà assez", conclut le syndicaliste.

Si les conditions du versement de la prime ne sont pas réunies une année, Seb a tout prévu. L’accord signé prévoit un retour aux 11%. La somme touchée par les salariés sera donc identique, prime "dividendes" ou pas.