La prime à la casse sérieusement revue à la baisse

  • A
  • A
La prime à la casse sérieusement revue à la baisse
Partagez sur :

François Fillon a annoncé qu’elle serait maintenue mais réduite de 1.000 à 700 euros en janvier puis 500 euros en juillet.

Elle va survivre mais à quel prix ? François Fillon confirme, dans une interview à paraître dans le Journal du Dimanche, que la prime à la casse sera maintenue en 2010. Maintenue mais réduite de façon importante puisque son montant va passer de 1.000 à 700 euros au 1er janvier de l'année prochaine puis à 500 euros au 1er juillet.

A l’origine, la prime à la casse n’était prévue pour durer que jusqu’à la fin de l’année 2009. Mais, début septembre, Christine Lagarde avait annoncé que le dispositif allait être reconduit, pour une année supplémentaire et même jusque dans le courant de l’année 20111. La ministre de l’Economie n’avait cependant pas précisé dans quelles conditions ce coup de pouce serait maintenu.

Pour le secteur automobile français, frappé de plein fouet par la crise, la prime à la casse a servi de béquille. Au moins d'août par exemple, les ventes de voitures neuves ont augmenté de 7% par rapport au même mois de 2008. Mais ce succès a un coût pour l’Etat : 380 millions d'euros, alors que l'enveloppe budgétaire prévue pour 2009 n'était de 220 millions. Or dans la même interview au JDD, François Fillon annonce que le déficit public de la France atteindra 140 milliards d'euros en 2009, soit 8,2% du PIB.

> Accidents du travail : Fillon désavoue Copé