La note de l'écotaxe va être salée pour l'Etat

  • A
  • A
La note de l'écotaxe va être salée pour l'Etat
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'Etat va devoir payer la facture des portiques détruits.  

La note s'annonce salée. La facture de l'écotaxe pour l'Etat, qui s'élèverait en cas de suppression à 800 millions d'euros de dédommagement pour la société Ecomouv chargée de sa collecte, va encore s'alourdir avec la destruction de deux nouveaux portiques de contrôle en Bretagne. Ces destructions, qui se sont déroulées samedi à Saint Allouestre (Morbihan) et dimanche à Lanrodec (Côtes-d'Armor), portent à cinq le nombre de portiques détruits en Bretagne ces dernier mois, auxquels il faut ajouter la destruction dimanche d'une borne de contrôle à Avesne-sur-Helme, dans le Nord.   

Le coût des ces installations est évalué à 1 million d'euros chacune, le prix de leur détérioration étant compris entre 500.000 et 1 million d'euros.  "A ce jour, nous avons enregistré 27 dégradations de portiques sur l'ensemble du territoire français, avec un coût qui sera au final supporté par le contribuable", a déclaré à Reuters un porte-parole du Ministère des Transports.

Sur un an, la taxe poids lourds, décidée lors du Grenelle de l'environnement pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes afin de favoriser les modes alternatifs de transport, doit rapporter 760 millions d'euros à l'Etat et 160 millions d'euros aux collectivités.