La mobilisation contre la loi Travail ne fait pas peur aux patrons

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Alors que le gouvernement s'apprête à vivre son premier vrai test dans la rue, les chefs d'entreprise, eux, ne cillent pas face aux revendications d'une partie des salariés.

La journée de grève et de manifestations contre les ordonnances fait-elle peur aux chefs d'entreprises ? Craignent-ils de revivre les blocages qui avaient paralysé une partie de l'activité économique au plus fort de la contestation de la loi Travail au printemps 2016 ? Apparemment non. Europe 1 est allé à la rencontre de ces patrons, lundi à Niort, dans une réunion de chefs d'entreprise.

"Ce pays est en pleine mutation". Pour eux, le contexte n'a plus rien à voir avec celui des précédentes mobilisations de masse. Ils estiment même que les Français sont désormais mûrs pour accepter la réforme du Code du travail. Pour Paul-François Arrighi, président du Medef des Deux-Sèvres, à la tête d'une entreprise du bâtiment de 100 personnes, il y a un décalage entre ce que dit la CGT et ce que pensent réellement les salariés. "Les salariés qui manifestent n'ont pas compris que ce pays est en pleine mutation et en plein mouvement. Nous échangeons tous les jours dans nos entreprises avec nos collaborateurs, et objectivement, aujourd'hui, ce que veulent nos salariés, c'est que nos entreprises se développent et aient de l'activité. Ce n'est donc pas le mouvement syndical annoncé qui nous inquiète", assure-t-il.

"Les manifestations ne nous font pas peur". Hubert de Boredon dirige Armor, une entreprise de 1.800 salariés, dont 750 à Nantes. Pour lui, la mobilisation de mardi relève clairement de la posture. "Les manifestations ne nous font pas peur, car elles ne représentent pas la globalité des salariés. On perçoit quand même un soulagement de se dire 'Enfin, on va donner une impulsion'", avance-t-il. S'ils ne doutent pas que la manifestation de mardi sera dense, ils ne croient pas un seul instant à la menace d'une France paralysée.