La Mia officiellement lancée

  • A
  • A
La Mia officiellement lancée
Mia Electric espère atteindre une production de 1.000 véhicules par mois avant la fin de l'année.@ MaxPPP
Partagez sur :

La production en série de la voiture électrique du repreneur d’Heuliez démarre dans les Deux-Sèvres.

Le pari n'était pas gagné d'avance. Mais, un an après la reprise du constructeur Heuliez, la société franco-allemande Mia Electric livre ses premières voitures électriques. Le lancement officiel de cette production en série sera célébré vendredi en présence de Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charente, qui a beaucoup oeuvré pour la survie du site en 2010.

Un objectif de production de 1.000 véhicules par mois

Depuis un an, Mia Electric a pris ses marques à Cerizay, dans les Deux-Sèvres. 35 millions d'euros ont été investis et, selon Laurent Buffeteau, le directeur général, il en faudra encore autant pour solidifier un édifice qui devra faire face aux géants de l'automobile européens dont les objectifs annuels sont de produire 400.000 véhicules par an.

De son côté, Mia Electric espère augmenter sa cadence d'ici la fin de l'année pour atteindre une production de 1.000 véhicules par mois. La voiture se présente comme une citadine trois places avec un conducteur central. D’une autonomie de 90 à 150 kilomètres, la Mia peut atteindre 110 km/heure. Le poids du véhicule ne dépasse pas 750 kg.

Priorité aux flottes d’entreprises ou de collectivités

La priorité a été donnée aux flottes d'entreprises ou de collectivités. Deux cents véhicules tests devraient être fournis à partir de la mi-septembre aux principaux clients. Plusieurs exemplaires ont déjà été livrés aux villes de Nice et de La Rochelle. Au total, une soixantaine de véhicules y seront en service d'ici la fin de l'année.

Les livraisons aux particuliers devraient débuter dans le courant 2012 pour un premier prix de 19.550 euros, moins de 15.000 euros avec bonus écologique et aides comprises.

Parvenir à la voiture 100% écologique

La batterie au lithium peut se recharger sur une prise électrique classique en trois ou cinq heures selon la puissance. Elle présente l'avantage d'être sans effet mémoire, et peut donc être rechargée partiellement, sans remise à zéro.

A l'avenir, les équipes de Mia Electric réfléchissent à développer une nouvelle source électrique : une pile à combustible utilisant l'hydrogène comme source électrique. L'objectif est de supprimer toute la consommation d'énergie fossile nécessaire pour recharger les batteries actuelles afin de parvenir à la voiture 100% écologique.