La maison Christian Lacroix en redressement judiciaire

  • A
  • A
La maison Christian Lacroix en redressement judiciaire
Partagez sur :

Un des fleurons de la haute couture française, la maison Christian Lacroix, a été placée mardi en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois par le Tribunal de commerce de Paris, a indiqué l'avocat de la société, Me Simon Tahar.

La maison de haute couture Christian Lacroix, propriété du groupe américain Falic, a été placée mardi en redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois par le Tribunal de commerce de Paris. Elle s'était déclarée en cessation de paiements le 22 mai après l'effondrement des ventes de prêt-à-porter féminin.

La griffe avait indiqué qu'elle proposerait au Tribunal de commerce "un plan de continuation" et le maintien de "ses activités pendant cette période". De source proche du dossier, on précise ainsi que "la société fera tout pour être présente d'une manière ou d'une autre lors de la présentation des prochaines collections haute couture début juillet à Paris".

L'an dernier, l'entreprise avait enregistré 10 millions d'euros de perte pour un chiffre d'affaires de 30 millions. La collection automne-hiver 2009/2010, présentée en mars, a vu les commandes chuter de 35%.

Le couturier Christian Lacroix avait créé la maison de couture qui porte son nom en 1987, avec l'appui du numéro un mondial du luxe LVMH de Bernard Arnault qui s'en est séparé début 2005, pour cause de mauvais résultats chroniques. Elle l’avait alors cédée au groupe américain spécialisé dans le duty-free.