La French Touch numérique, la qualité 2.0 française ?

  • A
  • A
La French Touch numérique, la qualité 2.0 française ?
@ Maxppp
Partagez sur :

TECHNO - Les start-up françaises se donnent rendez-vous jeudi et vendredi aux Etats-Unis, à la recherche d’investisseurs prêt à parier sur leur génie.  

Les jeunes pousses françaises, réunies sous l’étiquette French Tech se donnent rendez-vous à New York jeudi et vendredi pour la French Touch Conference, une grande réunion, au goût de Made in Franc en terre Yankee. L’occasion pour ces start-up de rencontrer leurs pendants américains et d’investir la côte est, en espérant séduire les "ventures capitalists" et autres "business angels". En clair : trouver des investisseurs prêts à parier sur le génie technologique français. Mais que se cache-t-il réellement derrière la French Touch du numérique?

De la French Touch électro à la French Touch numérique. Le terme French Touch a été inventé dans les années 90 pour évoquer la scène musicale électronique française, symbolisée par des groupes comme Daft Punk, Air ou Phoenix. L’album Homework (des Daft Punk, ndlr), un ovni musical, a eu une grande influence en France et à l’étranger dans la musique. Depuis, la France est restée célèbre pour cette scène électronique au son particulier, et qui rencontre un fort succès dans le monde. Mais de l’électronique au numérique il n’y avait qu’un pas. Et "grâce à notre créativité et un mode de pensée bien Français", comme le définit Gaël Duval, fondateur de JeChange.fr, initiateur et organisateur de la conférence,  la France s’illustre également dans des domaines aussi variés que les technologies médicales, les biotechnologies, le développement écologique, les réseaux, etc.

Capture d'écran la French Touch Conference

© Capture d'écran French Touch Conference


Qu’est-ce que la French Touch du numérique ? "La French Touch numérique, c’est la formation", explique à Europe 1 Guy Mamou-Mani, président du Syntec Numérique. L’entrepreneur rappelle que "les plus grands acteurs du monde du numérique viennent à la sortie de nos écoles et de nos universités pour embaucher nos jeunes". Les écoles françaises dispensent en effet des formations de qualités, particulièrement reconnues en mathématiques, qui sont les fondements du développement d’entreprises numériques. Autre preuve du succès numérique français : le secteur connaît "des taux de croissance de 25%". Preuve avec Critéo, spécialiste de la publicité en ligne, ou Ymagis, solution pour le cinéma numérique, qui ont connu des taux de croissance à cinq, voire six chiffres sur cinq ans.

>> A lire aussi : La France en 2025, ça ressemblera à quoi ?

"Ce qui symbolise la France c’est sa capacité de rupture", ajoute Gaël Duval. "Nous avons les compétences pour créer les plus belles boîtes du monde", renchérit le président du Syntech Numérique. Autrement dit, la France est un pays qui a une grande créativité et qui entreprend. Et à en croire Guy Mamou-Mani, président du Syntech numérique, "c’est un des pays qui créent le plus de start-up au monde". Reste à donner les moyens à ces entreprises de se développer pour qu’elles deviennent "des PME et pourquoi pas des leaders mondiaux".

Pourquoi organiser un évènement à New York ? La conquête du monde passe inévitablement par le marché américain. D’où la tenue de la French Touch Conference à New York. L’objectif est double : donner l’occasion à ces jeunes pousses d’aller parler de ce qui fait leur succès afin de convaincre les investisseurs américains de mettre des billes dans leur business et "mettre les phares sur l’écosystème français", assure Gaël Duval. En effet, "utiliser les start-up comme vitrine du numérique français est une excellente idée", pour Guy Mamou-Mani qui rappelle qu’elles ne représentent qu’une partie de l’économie numérique française. "Ce type d’événement permet de valoriser et révéler les talents et l’innovation française, et les aider à trouver des partenaires et des investissements", appuie Muriel Pénicaud, ambassadrice déléguée aux investissements internationaux, présidente de l'AFII et directrice générale d'Ubifrance. L’occasion également de redorer le blason de l’économie française, terni par le French Bashing.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

ROBOTIQUE - Ce robot va en cours à la place d'un élève

TECHNO - Les robots poètes sont nés

VIDEOS - Les robots sont-ils l’avenir industriel de la France ?