FMI : "la France pâtit de sa dépression collective"

  • A
  • A
FMI : "la France pâtit de sa dépression collective"
"Il y a en France une sorte de dépression collective", selon Olivier Blanchard, chef économiste au Fonds monétaire international, invité mardi d'Europe1.@ Maxppp
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Olivier Blanchard, chef économiste au Fonds monétaire international (FMI), était mardi l'invité d'Europe1.

Tout ne va pas si mal pour la France. Les prix Nobel d’économie et de littérature ont été décernés à des Français. Et d’ici dix ans, la France sera la puissance dominante en Europe continentale, prédit même le Daily Telegraph. Pourtant, le "french bashing" perdure.

"La France doit croire à l'avenir". "A l'étranger, il y a le sentiment que la France est un pays un peu perdu. La France ne se porte pas très bien donc les clichés ressortent. On sait pourtant que la situation est plus complexe, que la France a des atouts : un extraordinaire savoir, une extraordinaire qualité de vie, une extraordinaire histoire", estime Olivier Blanchard, chef économiste au Fonds monétaire international, invité mardi d'Europe1.



La France, un pays de tocards bons à rien ?par Europe1fr

Et selon ce spécialiste de macroéconomie, le regard que les Français portent sur eux-mêmes n'est pas étranger à la situation en Hexagone. "Il y a un marché du travail qui ne fonctionne pas très bien mais aussi une sorte de dépression collective. Or, quand on croit à l'avenir, les entreprises investissent et la France est stimulée. Aux Etats-Unis, il y a le sentiment d'appartenir à un pays d'exception, il y a un vrai patriotisme, positif. C'est certainement ce qui nous manque un peu".