La FNSEA mobilise les agriculteurs contre l'écotaxe

  • A
  • A
La FNSEA mobilise les agriculteurs contre l'écotaxe
@ MAXPPP
0 partage

La FNSEA est opposée à l'idée de faire payer les poids lourds afin de diminuer leur empreinte écologique.

L'info. Le gouvernement a mis au point, dans le cadre du Grenelle de l’environnement, une écotaxe qui doit entrer en vigueur le 1er janvier. Mais les agriculteurs espèrent bien faire plier le gouvernement d’ici là. La FNSEA a appelé ses adhérents à se mobiliser mardi dans toute la France.

Les agriculteurs inquiets. Concrètement, les camions passent sous un portique qui vérifie un certain nombre de données qui permettent aux douanes de savoir exactement le montant de la taxe à appliquer. Une mesure qui doit rapporter 1,2 milliard d’euros à l’Etat mais qui cristallise les inquiétudes du monde agricole.

Péage bloqué. A Chailly-en-Bière, en Seine-et-Marne, les agriculteurs franciliens ont mis en place mardi un barrage et ont dénoncé les contraintes qu’impose cette mesure au micro d’Europe 1. "On doit payer 15 euros pour un trajet à Rungis. Une petite exploitation va payer 3.000 à 4.000 euros par an, une grande 45.000 euros", s’indigne l’un d’entre eux.   

Bâchage des portiques. Une dizaine d'agriculteurs ont également bâché mardi matin à Eslettes, au nord de Rouen, des bornes électroniques destinées à l'enregistrement des passages poids lourds en vue de la collecte de l'écotaxe, pour réclamer son "ajournement". "Nous on est gentils, on demande l'ajournement de l'écotaxe alors qu'en Bretagne, ils demandent sa suppression", a déclaré sur place le président de la FDSEA Seine-Maritime, Arnold Puech d'Alissac.



Incidents. La Bretagne devrait être relativement épargnée par cette journée de manifestation, plusieurs actions, dont un abattage et deux sabotages de portiques écotaxe, ont déjà eu lieu à l'appel des mondes agricole et économique.

---------------------------------------------

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR

> A quoi sert un portail écotaxe ?
 > Comment sauver l'agroalimentaire ?
 > A-t-on vraiment un gouvernement ?
 > Les raisons de la fraude agricole