La fin des stock-options à L’Oréal ?

  • A
  • A
La fin des stock-options à L’Oréal ?
Jean-Paul Agon annonce qu'il renoncera à la moitié des stock-options qui lui ont été atrribuées en 2010.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le PDG annonce dans le JDD vouloir supprimer cette rémunération variable dans sa société.

Dans quelques semaines, la pratique des stock-options à L’Oréal pourrait être définitivement supprimée. C’est du moins la volonté du PDG  du numéro un mondial des cosmétiques. "En avril, je proposerai au conseil d'administration l'arrêt total du système de stock-options chez L'Oréal, pour tout le monde et dès cette année", annonce Jean-Paul Agon dans le Journal du Dimanche. L’homme annonce aussi "renoncer à la moitié des stock-options qui (lui) ont été attribuées en 2010."

Pour l’homme d’affaires, "les stock-options polluent le débat". Il préfère miser pour continuer de fidéliser ses cadres sur "un système d'actions de performance" qui leur accorderait au bout de quatre années d'ancienneté des actions gratuites à condition que l'entreprise ait "atteint certains critères de performance". "C'est plus transparent et moins aléatoire", estime le PDG de L’Oréal.

10,7 millions d’euros en 2010

Jean-Paul Agon se déclare par ailleurs pour une fiscalité plus lourde des chefs d'entreprises. "L'intérêt général n'est pas de baisser les salaires des dirigeants d'entreprise mais d'avoir une fiscalité qui génère plus de redistribution", a-t-il estimé.

La rémunération moyenne des dirigeants des grandes entreprises de l'indice boursier français CAC 40, actions comprises, a fait un bond de 34% en 2010. Le salaire de Jean-Paul Agon est lui estimé à 10,7 millions d’euros pour 2010. Stock-options comprises.