La fin de la "politique du thermomètre"

  • A
  • A
La fin de la "politique du thermomètre"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Ayrault veut que les centres d'hébergement pour SDF restent ouverts au-delà de l'hiver.

"La politique du gouvernement basée sur le thermomètre, c'est terminé", a martelé jeudi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Alors que la trêve hivernale a commencé mercredi soir, offrant cinq mois de répit aux locataires menacés d'expulsion et des places d'hébergement aux sans-abri, le Premier ministre s'est prononcé en faveur d'une politique sur la durée. L'aide aux SDF doit se faire en toute saison, a estimé le Premier ministre, mais avec un objectif clair : l'accompagnement vers la réinsertion.

"Il faut une politique d'ensemble, pas une politique seulement pour l'hiver", a déclaré Jean-Marc Ayrault lors d'une visite d'un centre gérant les appels du Samu social à Créteil, dans le Val-de-Marne. "A la fin de la période hivernale, tout sera fait pour maintenir ouverts le maximum de centres d'hébergement mais avec l'objectif de l'insertion". Le gouvernement répond ainsi à une demande de longue date des associations d'aide à la réinsertion sociale

"Le travail n'est pas seulement d'accueillir les gens pour qu'ils ne soient pas à la rue, a-t-il estimé. C'est aussi de les aider à s'insérer, à accéder à des droits (droit au logement, à la santé, à l'éducation), à avoir simplement un compte en banque."

Pas de réquisition avant début 2013

Par ailleurs, la réquisition des logements vacants, autre piste à l'étude pour améliorer la prise en charge des sans-abri, suit son cours. La ministre du Logement, Cécile Duflot, avait déclaré qu'elle pourrait avoir recours à ce dispositif rarement utilisé. Un inventaire des bâtiments disponibles est en cours, a annoncé jeudi le Premier ministre, et il doit être remis "dans quelques semaines". Il s'agira "souvent de bâtiments appartenant à des institutions, des administrations, des grandes entreprises".

Mais inutile de compter sur ce dispositif pour les premiers mois de l'hiver: les premières réquisitions ne pourront se faire qu'"en janvier ou février 2013". D'après l'association Droit au logement (DAL), la France compte 2,39 millions de logements vacants.

>> LIRE AUSSI : Logements : réquisitionner, la solution ?