La Fédération bovine accuse Carrefour de ne pas acheter assez cher la viande

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour se faire entendre, les éleveurs envisagent des blocages d'hypermarchés Carrefour, mardi à Caen, avant d'autres actions mercredi.

Après les producteurs de lait, c'est la Fédération nationale bovine qui se mobilise. Cette fois, c'est Carrefour qui est dans le collimateur. Les éleveurs reprochent au géant mondial de la distribution de ne pas acheter assez cher la viande. Pour se faire entendre, les éleveurs envisagent des blocages d'hypermarchés de l'enseigne, mardi à Caen, avant d'autres actions mercredi.

Carrefour, un symbole. Selon eux, Carrefour, premier acheteur de viande en France, est un symbole. Si Carrefour augmente ses prix d'achat et se repositionne sur la viande de qualité de moyenne gamme, les autres enseignes suivront, estiment-ils.

"On ne lâchera pas". "On se retrouve avec de la viande de mauvaise qualité avec un prix qui ne rémunère plus les producteurs", dénonce Jean-Pierre Fleury le président de la Fédération nationale bovine. "Les producteurs ont perdu en deux ans un euro du kilo. Plus de la moitié de nos producteurs de viande demandent le revenu minimum. Tant que l'on aura pas de résultat, on ne lâchera pas."