La coûteuse présidence française de l'UE

  • A
  • A
La coûteuse présidence française de l'UE
Partagez sur :

Un rapport critique les 171 M d'euros dépensés par la France pour sa présidence de l'UE, l'une des plus coûteuses de l'Histoire.

La France aurait dépensé des millions lors de sa présidence de l’Union européenne. Et ce n’est pas qu’une image. Un rapport de la Cour des comptes et publié ce dimanche par Mediapart s’interroge sur les dépenses de l’Hexagone : 171 millions d'euros dans le second semestre 2008. Une record dans l'Histoire de la présidence !

La Cour s'interroge particulièrement sur le sommet de l'Union pour la Méditerranée en juillet, financé de manière dérogatoire et sans aucune décision formelle sur le budget de la présidence européenne, pour 16,6 millions d'euros. Cette somme a servi notamment à un réaménagement complet du Grand Palais pour trois heures de réunion avec 91.500 euros de moquette éphémère, 194.900 euros de jardinières et 136.000 euros consacré au fond de scène.

Mediapart publie aussi une lettre au ton très critique envoyée le 9 octobre au Sénat par le président de la Cour des comptes Philippe Séguin. Il remarque d'abord que les dépenses ont été très supérieures aux présidences françaises précédentes de 1995 (14,1 millions d'euros) et de 2000 (56,9 millions), et aussi à celles des autres présidences les plus récentes, qui se sont situées entre 70 et 80 millions d'euros. Philippe Séguin relève un "nombre considérable d'opérations financées sur ce programme", en dénombrant 489 en six mois dont neuf sommets, 227 réunions ministérielles ou de niveau ministériel, 328 séminaires ou symposiums.

"Face au refus du comptable public de procéder au paiement de dépenses engagées de manière irrégulière, le ministre des Affaires étrangères et européennes a cru devoir procéder à sa réquisition", écrit Philippe Séguin. Cette réquisition a été opérée avec le feu vert du ministre du Budget Eric Woerth, la veille de Noël 2008, précise le rapport.