La console que vous ne verrez jamais

  • A
  • A
La console que vous ne verrez jamais
@ DR
Partagez sur :

Le fabricant d'ordinateurs Lenovo va lancer une console qui a peu de chance d’arriver en Europe.

Le marché des consoles de jeux vidéo est-il à l’aube d’une nouvelle révolution ? Le premier fabricant chinois d'ordinateurs, Lenovo a en effet annoncé lundi le lancement d'une console de jeux visant à rivaliser avec la Wii de Nintendo, la Xbox 360 de Microsoft ou la Playstation 3 de Sony.

La nouvelle plate-forme, intitulée pour le moment eBox, devrait fonctionner avec les télévisions haute définition et pouvoir se connecter à l'internet. Mieux encore, l’eBox devrait fonctionner sans manette, le joueur commandant ses actions grâce à une caméra qui capte ses mouvements, à l’image du système Kinect développé par Microsoft sur la Xbox 360.

Lancer une console, mission impossible ?

Annoncée sur le marché chinois avant la fin de l’année, elle devrait être commercialisée en Asie et ensuite sur les marchés occidentaux. Bien que Lenovo soit le quatrième fabricant mondial d'ordinateurs, son projet s’annonce pourtant compliqué.

"Essayer de se faire une place parmi les trois constructeurs établis est très difficile", analyse Laurely Birba, chef de rubrique chez Jeuxactu.com. "A l’heure actuelle, les seuls qui peuvent se permettre de lancer une console, ce sont les trois poids lourds : Nintendo, Sony et Microsoft", poursuit-il.

"C’est déjà tellement compliqué pour un constructeur déjà établi : il faut avoir les reins solides, cela coûte très cher. Et surtout il faut avoir l’appui des éditeurs de jeux vidéo pour proposer des jeux intéressants", renchéri Renaud Mearini, rédacteur en chef du site Jeuxvideo.fr.

Une console low cost pour le marché chinois

Lenovo va quand même tenter l’aventure et il dispose d’un atout de poids : le marché chinois. D’autant que les autorités ont interdit l’importation des consoles de jeux japonaises et américaines pour préserver leur industrie.

La nouvelle console "cible les besoins en matière de loisirs de 120 millions de foyers urbains chinois", indique d’ailleurs Lenovo dans un communiqué. Un choix qui n’est pas le fruit du hasard pour Renaud Mearini : "c’est typique, ils copient ce qui existe déjà, en suivant la mode des consoles sans manette. Il faudrait vraiment que leur console apporte quelque chose de nouveau pour que cela marche en dehors de la Chine".

De toute façon, "la eBox ne sortira jamais en dehors du marché chinois, ou ce sera un procès direct de la part de Microsoft ou de Sony" pour plagiat, poursuit-il. Contacté par Europe1.fr, le service communication de Lenovo France n’était même pas au courant de cette annonce. A part en faisant un détour en Chine, vous ne testerez donc probablement jamais la eBox.