La Chine, marché doré pour l'iPhone

  • A
  • A
La Chine, marché doré pour l'iPhone
Apple a offert un petit plus aux afficionados chinois : un Iphone 5s (haut de gamme) doré.@ Reuters
Partagez sur :

Les dirigeants d'Apple ont âprement négocié pour s'y implanter. Et ça paye.

Le chiffre. Apple fait plus que jamais saliver. La marque à la pomme a vendu pas moins de neuf millions de ces nouveaux modèles, les iPhone 5s et 5c, en seulement trois jours, contre 5 millions pour les précédents. Un record. Commercialisés dans 11 pays différents, dont la France, le Japon et l'Australie, ils connaissent aussi un fier succès sur l'immense marché chinois, qui n'est pas sans particularité.

Une locomotive pour les ventes mondiales. À l'Apple store de Pékin, lundi, tous les nouveaux modèles, déclinés sous toutes leurs formes, se retrouvaient dans les rayons. Les nouveaux iPhone ont même été mis en vente à Pékin quelques heures avant New York, une grande première pour la marque. "La Chine figure pour la première fois parmi les pays de lancement, cela augmente significativement le nombre d'acheteurs potentiels", décrypte dans Le Figaro Amit Daryanani, analyste chez RBC Capital.

Un iPhone doré. Outre cette grande première, la marque avait même offert un petit plus aux afficionados chinois : un iPhone 5s (haut de gamme) doré. Le jour de son lancement, les quelques milliers de modèles en vente étaient en rupture de stocks et Apple a dû demander à ses sous-traitants d'augmenter les volumes production d'un tiers, selon le Wall Street Journal. La couleur, bling bling et pas franchement dans les habitudes d'Apple, a été conçue spécialement pour l'ex-Empire du Milieu, devenu la cible numéro un de la société californienne.

Un marché chouchouté. Le patron de la société et héritier de Steve Jobbs, Tim Cook, est même venu plusieurs fois à Pékin ces derniers mois. Il y a rencontré les dirigeants du régime et négocié un partenariat avec China Mobile, le plus grand opérateur téléphonique du monde (700 millions d'abonnés) en modifiants la manière dont l'iPhone se connecte au réseau pour s'adapter aux normes chinoises. Tim Cook a aussi négocié avec la censure, qui exige de pouvoir espionner n'importe quel moyen de communication dans le pays. Apple vient même d'annoncer qu'il ouvrirait prochainement un serveur dans le sud du pays.