La Bourse de Paris perd plus de 5%

  • A
  • A
La Bourse de Paris perd plus de 5%
@ REUTERS
Partagez sur :

Le CAC 40 a clôturé mercredi à -5,45%. Les bancaires, comme Société Générale, ont dégringolé.

La journée de mardi, marquée par un rebond de +1,63%, n’était qu’une accalmie. Celle de mercredi a de nouveau été tempétueuse sur les marchés boursiers. A Paris, le CAC 40 a clôturé à -5,45%, au terme d’une séance noire qui a flirté avec le seuil psychologique des 3.000 points, à seulement à 3.002,99 points.

A l’origine de ce nouveau vent de panique : des rumeurs sur la dégradation de la note de la dette française, dans le sillage des Etats-Unis en fin de semaine dernière. "Il y a aussi les rumeurs les plus folles, certains parlent même d'une éventuelle dégradation de la note française par une agence de notation", a confié un analyste parisien sous couvert d'anonymat, mais "on navigue dans la plus grande obscurité".

La France joue la carte de la confiance

Face à ces rumeurs, le gouvernement français a tenté d’être rassurant. Le ministre des Finances, François Baroin, a démenti "formellement" toute dégradation. Même l'agence franco-américaine Fitch, visée par les rumeurs, a confirmé à l'AFP que la note actuelle de la France était encore à AAA et sa perspective stable.

Las, les marchés semblaient gagnés par la panique, notamment mercredi dans l’après-midi. Avec en première ligne, les valeurs bancaires. Le seul titre Société Générale a frisé les -20% avant de terminer la séance à près de -15%.