L'usine Molex obtient un sursis de 4 mois

  • A
  • A
L'usine Molex obtient un sursis de 4 mois
Partagez sur :

Initialement programmée pour fin juin, la fermeture de l'usine Molex, à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) est reportée à fin octobre. Deux dirigeants de l'équipementier automobile américain avaient été retenus par le personnel pendant 24 heures les 20 et 21 avril.

L'usine Molex de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) a obtenu quatre mois de sursis avant sa fermeture. "Il y a eu un accord (entre la direction et les représentants du personnel) sur un prolongement d'activité jusqu'au 31 octobre. Cet accord doit encore être soumis aux salariés", a dit la directrice de cabinet du préfet de Haute-Garonne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'accord devrait être officiellement signé mardi à Toulouse.

Ces quatre mois d'activité supplémentaires suscitent un peu d'espoir du côté des syndicats. "Si on a 4 mois de plus, ça peut nous laisser du temps pour la revitalisation du site, pour retrouver un repreneur et pour interpeller PSA pour qu'il fasse travailler des entreprises françaises et non pas américaines", a estimé le secrétaire CGT du comité d'entreprise, Denis Parise. La production de l'usine Molex est essentiellement destinée au groupe PSA (Peugeot-Citroën). L'accord est "plutôt positif, mais en contrepartie du report de la fermeture, la direction a fixé des objectifs de production très élevés. La menace de licenciement est toujours là et je ne sais pas si les gars arriveront à assurer le volume de production exigé", a ajouté le secrétaire du CE.

Cet "accord de fin de crise" est l'aboutissement de négociations entamées au soir de la libération de deux dirigeants de Molex, retenus contre leur gré par le personnel pendant 24 heures, la semaine dernière, pour protester contre la fermeture de cette usine qui emploie près de 300 personnes.