L’Union européenne perd son AAA

  • A
  • A
L’Union européenne perd son AAA
@ MAX PPP
Partagez sur :

LA MAUVAISE NOTE - Standard & Poor’s a descendu d’un cran la note de l’Europe. La décision sanctionne la difficulté des Européens à s’entendre sur un budget.

L’Union européenne partage 28 cultures, 24 langues, 11 monnaies, un budget… et une note auprès des agences de notation. Or, les divergences entre les Etats provoquent souvent des difficultés à trouver une solution commune au projet européen, comme l’a montré le vote du budget. Et si l’Union européenne reste la première puissance économique mondiale, Standard & Poor’s lui a retiré son AAA pour sanctionner une dégradation de sa "cohérence". L’Europe vit désormais avec un AA+, comme les Etats-Unis.  

Une sanction en plein sommet.  Les dirigeants européens ont été cueillis à froid par cette annonce. Réunis en sommet, leur travail a permis un accord sur l'union bancaire, considéré comme une avancée majeure de l'UE.  La surprise est d’autant plus forte que l’agence de notation note que "la qualité de crédit globale" des 28 membres de l'Union européenne "a décliné". Côté européen, on a vite réagi : un responsable a ironisé sur "les standards peu élevés" ("poor standards", en anglais) de Standard & Poor's, estimant que la dégradation était une "erreur", l'UE n'ayant ni déficit ni dette.

Un budget difficile à voter. Le grand reproche de l’agence de notation vient en fait des difficultés des Européens à s’accorder sur le budget.  S&P affirme aussi que la "cohésion" de l'UE s'est dégradée, citant notamment les négociations sur le budget pluriannuel de l'UE qui ont nécessité deux sommets de chefs d'Etat fin 2012 puis début 2013, et de longues heures de négociations. Selon elle, le problème vient de la volonté des plus gros contributeurs, qui sont les mieux notés à l’agence, de réduire leur versement à Bruxelles.

La menace planait depuis des mois. L'UE était prévenue d'un possible abaissement de sa note depuis janvier 2012, l’agence ayant revu à "négative" la perspective d'évolution. Mais à ce moment-là, il y avait un risque d’explosion de la zone euro avec la possible sortie de la Grèce. Un danger toutefois écarté maintenant. "C'est une analyse faite par des experts qui jadis, avant la crise bancaire, avaient trouvé que tout allait bien. Il faut toujours relativiser une opinion", a ironisé le Premier ministre belge, Elio Di Rupo.

Au fait, comment ça marche ? Difficile en réalité d’attribuer une note à une entité. La moyenne des notes des pays contributeurs au budget européen est encore plus basse que celle de l’Union avec AA seulement. Sur les dix pays de la planète qui peuvent encore se vanter d’être des AAA, six sont dans l’Union, dont l’Allemagne. Le second contributeur du budget européen, la France, est quant à elle moins bien notée que l’Union, mais dans la moyenne avec son AA.