L'italien Bonomi se lance dans la bataille du Club Med

  • A
  • A
L'italien Bonomi se lance dans la bataille du Club Med
Le Club Med fait l'objet d'une bataille financière pour savoir à qui il va appartenir dans l'avenir.@ Reuters
Partagez sur :

GO - L’actuel premier actionnaire du groupe de loisir veut contrer la tentative de prise de contrôle du conglomérat chinois Fosun International.

L'homme d'affaire italien Andrea Bonomi, premier actionnaire du Club Méditerranée, a annoncé lundi le lancement d'une contre-offre sur le groupe de loisirs, renchérissant sur celle du tandem formé par le fonds Ardian et le conglomérat chinois Fosun International. Après des semaines de suspense et après avoir été sommé par l'Autorité des marchés financiers (AMF) de clarifier ses intentions avant le 30 juin, 18 heures, l'homme d'affaires italien s'est lancé dans la bataille.

L’offre. Il propose, via un véhicule d'investissement baptisé Global Resorts et financé à 90% par son fonds Investindustrial, de racheter le Club Med au prix de 21 euros par action et 22,41 euros par Oceane 2015, représentant selon lui une prime de 22% par rapport à la proposition du duo Ardian-Fosun. Son offre valorise le Club Med à 870 millions d'euros, dont 80 millions d'euros de dette.

Andrea Bonomi, qui détient 11% du groupe, a assuré lors d'une conférence de presse qu'il s'agissait d'une "opération industrielle de long terme" et d'un "plan stratégique ambitieux, dans l'intérêt de toutes les parties prenantes". L'AMF va maintenant devoir fixer le calendrier des deux offres concurrentes.

Ardian et Fosun, qui détiennent à ce jour respectivement 9,3% et 9,9% du Club Med et ont eu le soutien du management du groupe, proposent 17,50 euros par action et 19,79 euros par Oceane. Ils pourront choisir de s'aligner sur l'offre d'Andrea Bonomi ou de surenchérir.

“Le jeu des surenchères ouvert”. Le tandem, qui a jusqu'ici refusé de relever son offre, a fait savoir qu'il avait pris bonne note de l'annonce du projet d'Investindustrial et qu'il l'étudierait. "Le jeu des surenchères est maintenant ouvert. Que le meilleur gagne : que ce soit Gaillon (Ardian-Fosun, NDLR), Bonomi ou un troisième larron ?", a commenté Colette Neuville, présidente de l'Association de défense des actionnaires minoritaires (ADAM), qui a sans succès tenté de bloquer l'offre Ardian-Fosun devant les tribunaux.

Andrea Bonomi a dit s'attendre à ce que son offre obtienne le feu vert de l'AMF dans deux semaines, ce qui permettrait sa conclusion à la fin août ou au début septembre. Selon une source proche du dossier, l'homme d'affaires ne mettra aucune condition à la réalisation de son offre.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'EDITO ECO - Le club Med racheté par les Chinois

ZOOM ECO - L'essor des Club Med en Chine

TRANQUILLES - Ambiance Club Med pour les Suisses