L’ISF rattrapé par la crise

  • A
  • A
L’ISF rattrapé par la crise
Partagez sur :

Dernier jour lundi pour remplir la déclaration de l’Impôt sur la fortune qui devrait rapporter moins cette année.

Lundi est le dernier jour pour déclarer et verser l’Impôt sur la fortune (ISF). Une contribution qui ne devrait pas rapporter les 3,7 milliards d’euros escomptés par l’Etat cette année. Cette somme était déjà en recul par rapport aux 7,03 milliards de 2007 et aux 3,8 milliards de 2008.

Mais le ralentissement de l’année dernière a encore été accéléré par l’aggravation du climat économique. A la dégringolade de la Bourse, de l’ordre de 30 à 40%, est venue s’ajouter la crise immobilière qui a déprécié la valeur de certains biens, de 5 à 10% à l’exception de certaines grandes villes.

Au 1er janvier, 600.000 foyers en France avaient un patrimoine dépassant les 790.000 euros, qui les exposait donc à devoir payer l’ISF. Certains pourraient passer sous le seuil de déclenchement. Pour les autres, c’est le montant à verser qui devrait diminuer.