L’informatique française prend du poids

  • A
  • A
L’informatique française prend du poids
@ EUROPE1/DR/MAXPPP
Partagez sur :

Atos Origin rachète la branche informatique de Siemens, Capgemini se renforce aussi.

Atos Origin et Siemens vont sceller une alliance qui doit faire du groupe français le "champion européen" des services informatiques, tels que le paiement en ligne sécurisé, l’hébergement de sites internet, le télétravail, la gestion de réseau... L’entreprise française va racheter la division “internet“ du conglomérat industriel allemand, “un très grand accord franco-allemand, (…) paneuropéen“, s’est félicité Thierry Breton, le PDG d’Atos Origin, mercredi matin sur Europe 1.

Dans le cadre de ce "partenariat stratégique global", Atos Origin, société dirigée par l'ancien ministre français des Finances Thierry Breton, va racheter pour 850 millions d'euros la division IT (technologies de l'information) de Siemens. Le groupe allemand va, lui, prendre 15% du capital du groupe français.

Devenir leader européen

Cet accord “nous permet d’être aujourd’hui un leader incontesté en Europe dans les métiers de l’informatique et c’est des métiers très importants, en croissance“, a commenté Thierry Breton, avant d’ajouter : “Notre groupe, qui comptait 50.000 employés, va en compter près de 80.000“.

Selon les deux partenaires, Atos deviendra la première société de services informatiques en Europe en termes de chiffre d'affaires, et la septième à l'échelle mondiale. Cette transaction constitue une "étape clé dans la stratégie d'Atos pour atteindre la taille nécessaire et croître fortement dans les activités de services informatiques", ont souligné les deux entreprises.

Capgemini, l’autre géant français, prend aussi du poids

Principal rival français d’Atos Origin, Capgemini a lui aussi annoncé mercredi un rachat important. Le groupe français de conseil et services informatiques a mis la main sur le fournisseur de services informatiques allemand CS Consulting pour un montant de 44 millions d'euros.

"Grâce à cette opération stratégique, Capgemini va plus que doubler sa part de marché dans les services informatiques destinés au secteur financier en Allemagne", s’est félicité un porte-parole de l’entreprise. La société allemande, qui emploie quelque 400 consultants, est spécialisée dans la migration de systèmes d'information bancaire et a pour principaux clients des banques d'Etat régionaux et des caisses d'épargne.