L’hôtellerie française à l’heure chinoise

  • A
  • A
L’hôtellerie française à l’heure chinoise
Les groupes hôteliers français Louvre Hotels Group et chinois Jin Jiang Inn ont signé mardi un partenariat sur 30 hôtels (quinze Campanile en France et quinze hôtels en Chine) qui porteront les deux enseignes pour favoriser l'accueil des européens en Chine et des Chinois en France.@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - Le groupe français Louvre Hotels a signé un accord avec le Chinois Jin Jiang.

Le groupe hôtelier français Louvre Hotels, qui possède les chaînes Campanile, Kyriad, Première Classe ou encore Golden Tulip, a signé mardi un partenariat croisé avec un leader du tourisme en Chine, le groupe Jin Jiang Inn. Un accord qui porte sur 30 hôtels. Dans quelques jours, 15 hôtels en Chine afficheront donc l'enseigne Campanile, mais surtout, 15 hôtels en France s'appelleront "Campanile -Jin Jiang".

Du "sur-mesure"

Tout est déjà en train d'être aménagé pour accueillir les touristes chinois. C'est le groupe Jin Jiang lui-même qui a choisi les 15 Campanile qui vont donc se mettre à l'heure chinoise en France. La moitié est à Paris, pas vraiment dans le centre-ville, plutôt le long du périphérique. Les autres Campanile sélectionnés sont situés à Disneyland, Bordeaux, Marseille, Lyon et Nice, les villes préférées des touristes chinois.

A la réception, les touristes chinois trouveront un mot de bienvenue en mandarin, du thé vert dans la chambre, mais pas seulement. "On va retrouver des dépliants d’explications en chinois, une ligne directe 24h/24 sur laquelle un correspondant chinois leur permettra de traduire en français les éléments d’information dont ils auraient besoin, que ce soit à l’intérieur de l’hôtel ou pour se retrouver dans Paris. Il y aura aussi une proposition de plats chinois (…) qui leur permettra d’être un peu rassurés", a expliqué au micro d’Europe 1 Pierre-Frédéric Roulot, le patron de Louvre Hotels.

A noter qu’en Chine, 15 hôtels Jin Jiang Inn à Pékin, Shanghai et Xi'an proposeront de leur côté une assistance en anglais ou en français, et une offre de restauration européenne.

Un marché en expansion

Raviolis frits et raviolis vapeur au petit déjeuner donc, des produits adaptés à cette clientèle âgée et plutôt aisée, de plus en plus nombreuse à visiter la France. En Europe, l'Hexagone est ainsi la première destination des touristes chinois, avec environ 600.000 visiteurs en 2010. Et la France pourrait même atteindre le million de visiteurs chinois en 2015, selon Atout France, l'organisme de promotion du tourisme en France.

Le groupe Louvre Hotels prévoit de multiplier par quatre ou cinq le nombre d'établissements à la mode chinoise d'ici l'année prochaine, si le test est concluant.