L’Etat freine sur ses dépenses automobiles

  • A
  • A
L’Etat freine sur ses dépenses automobiles
@ AFP/JOHN MACDOUGALL
Partagez sur :

Michel Sapin a annoncé que l’Etat allait améliorer la gestion de son parc automobile. Il espère ainsi économiser 150 millions d’euros d’ici 2017.

150 millions d’euros économisés ? Avec un objectif de 50 milliards d’euros à réaliser d’ici la fin du quinquennat, le gouvernement doit mettre la gomme s’il veut tenir son engagement. C’est la raison pour laquelle le ministre des Finances Michel Sapin s’est penché sur le train de vie et les dépenses de l’Etat et de ses administrations. Il dévoile samedi dans les colonnes du Parisien son nouveau plan : réduire le parc automobile de l’Etat de 10% d’ici 2017. De quoi économiser 150 millions d’euros, selon le ministre.

>> LIRE AUSSI - Le budget 2015 validé par le Parlement

Fini les sièges en cuir. Michel Sapin affirme que « trop de véhicules sont peu ou pas assez utilisées » sur les 65.000 voitures que détient l’Etat. Au-delà de la vente de certaines voitures, il s’agit surtout de rationnaliser l’usage du parc automobile. Autre mesure dévoilée par le proche de François Hollande, la « descente en gamme ». Comprenez par là que les options coûteuses comme les sièges en cuir seront désormais interdites, et ce « y compris pour les ministres », a ajouté Michel Sapin.

>> LIRE AUSSI - Budget : le bricolage de Michel Sapin pour plaire à Bruxelles

50% du parc automobile composé de voitures propres. Ces mesures ne sont pas seulement économiques, elles serviront également l’écologie puisque le gouvernement se fixe un objectif de 50% de véhicules propres sur le parc automobile de l’Etat. Lancé dans sa lutte contre les déficits budgétaires, l’Etat n’a donc pas fini de se serrer la ceinture… de sécurité.