L’Aquitaine, n°1 des créations d'emplois

  • A
  • A
L’Aquitaine, n°1 des créations d'emplois
La région la moins dynamique en matière d'emploi est l'Ile-de-France, assure le cabinet Trendeo. A l'inverse, l'Aquitaine est la région où les créations d'emplois se font plus denses.@ MAXPPP
Partagez sur :

A contrario, l’Ile-de-France est la région qui compte le plus grand nombre de pertes d’emplois.

Contrairement aux idées reçues, l’Ile-de-France n’est pas l’endroit où il fait bon vivre pour trouver un emploi. Selon le palmarès des régions en matière d’emploi établi par le cabinet Trendeo et que publie le journal Les Echos, la région francilienne se classe en dernière position en France métropolitaine des régions qui créent des emplois. L’Aquitaine arrive en tête.

Le secteur conseil et services en difficulté

Entre 2009 et 2011, 7.086 postes ont été supprimés à Paris et dans sa couronne, qui compte 5,3 millions d’actifs. La Seine-Saint-Denis reste le département au plus grand nombre de création d’emplois (+ 13.000). A l’inverse, la capitale (-11.500) et Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, (-19.000) ont fait pencher la balance dans le mauvais sens.

"Ce mauvais résultat résulte notamment du secteur conseil et services qui a supprimé des emplois en Ile-de-France", note l’étude, qui se concentre sur la dynamique des entreprises mais ne prend pas en compte les créations d’auto-entreprises. "C’est ensuite l’impact des réductions d’emplois dans l’administration qui a frappé la région", indique Trendeo.

Le commerce, l’hôtellerie et la restauration poussent toutefois l’Ile-de-France, avec 18.000 emplois créés nets en deux ans. Le secteur des télécoms a également rapporté 3.000 emplois à la région.

L’Aquitaine en haut de classement

Avec 12.340 créations nettes d’emplois entre 2009 et 2011, l’Aquitaine se place en tête du palmarès. La région peu industrialisée, mais dynamique et attractive bénéficie de cette poussée, "car les grands secteurs très marqués par les destructions d'emplois sont peu représentés en Aquitaine", confirme aux EchosJean-Michel Gautheron, rapporteur général de la commission développement économique et programmations au Cese régional d'Aquitaine.

Globalement, l’étude remarque que les régions les mieux positionnées en matière d’emploi sont les territoires qui étaient les moins industrialisés avant la crise, mais également celles qui ont des activités très diversifiées.