L’amertume des salariés de Total

  • A
  • A
L’amertume des salariés de Total
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les résultats de Total publiés jeudi. Ils laissent un sentiment de déception chez les salariés.

Sentiment partagé pour les salariés de Total après l’annonce des résultats du groupe pétrolier en 2009. "On est rassuré pour la santé financière du groupe", rapporte le délégué syndicale Fabrice Leclerc. Seulement, il estime que le bénéfice de l’entreprise pourrait être utilisé à bon escient et être ainsi "investi dans la raffinerie des Flandres pour la rendre performante".

La fermeture du site de la raffinerie des Flandres, à Dunkerque, est envisagée par Total. Et ce, malgré qu’elle soit considérée comme l’un des fleurons du groupe. Depuis la mi-septembre, elle est à l’arrêt. En tout, près de 800 emplois sont menacés.

Un véritable sentiment d’impuissance pour les salariés face à cette situation. "On a des bénéfices, et devoir massacrer un outil de travail, c’est une honte du groupe total", s’insurge l’un des employés. "Je sais où vont les bénéfices, assure un autre, c’est à l’étranger où l’on gagne facilement de l’argent".

En attendant, la grève se poursuit. Les salariés défileront une nouvelle fois vendredi dans les rues de Dunkerque pour exiger le maintien de l'activité de raffinerie.

Total a annoncé un bénéfice de 7,8 milliards d'euros pour l’année 2009. Un résultat plutôt moyen pour le groupe pétrolier : 44% de moins que l’année précédente.