L’action Club Med s’envole grâce à l’effet "Tapie"

  • A
  • A
L’action Club Med s’envole grâce à l’effet "Tapie"
Partagez sur :

Le titre du Club Méditerranée s'est envolé au-delà des 5% lundi à la Bourse de Paris alors que la tendance générale était à la baisse. En cause : les rumeurs sur un possible rachat du groupe de loisirs par Bernard Tapie.

+10% à l’ouverture, + 5,76% vers 12h30 : le titre Club Méditerranée s’est envolé lundi à la Bourse de Paris alors que le CAC 40 était orienté globalement à la baisse Les marchés réagissent ainsi aux rumeurs de rachat du groupe de loisirs par Bernard Tapie qui a parlé de son côté de "manipulation" de cours.

Lundi, après plusieurs démentis, l'homme d'affaires a indiqué, dans La Tribune, que le dossier Club Med était "séduisant". Mais "il y en a 11, 12 qui m'intéressent !", a réagi Bernard Tapie qui a assuré que le Club Méditerranée était un groupe en "perte de vitesse". "Cette information est prématurée, très exagérée", a conclu l'homme d'affaires.

A l'origine de ces rumeurs, dans l’édition du Point de la semaine dernière, Bernard Tapie disait vouloir faire des investissements dans trois ou quatre sociétés de très haut niveau dans les domaines du sport, de la communication et du divertissement. D'après le JDD de ce week-end, le groupe d'hôtellerie Accor, qui détient 6% du Club Méditerranée, et Richelieu Finance (11%) seraient de leur côté vendeurs de leur participation dans le Club Med.

Seule certitude : l’homme d’affaires a désormais les moyens d'investir. A l’issue du règlement du litige qui l’a opposé pendant de nombreuses années au Crédit Lyonnais dans le dossier autour de la vente d’Adidas, 285 millions d'euros ont été accordés à l’homme d’affaires. Après paiement des impôts et des dettes, Bernard Tapie devrait toucher plusieurs dizaine de millions d’euros.