Jamais l'économie française n'a détruit autant d'emplois

  • A
  • A
Jamais l'économie française n'a détruit autant d'emplois
Partagez sur :

175.100 pertes nettes d’emploi ont été enregistrées sur les trois premiers mois de 2009 en France.

Les chiffres de l'Insee sur la situation de l'économie française au premier trimestre 2009 publiés jeudi confirment les statistiques diffusées mercredi par Pôle Emploi. Au premier trimestre 2009, l’emploi salarié a chuté de 1,1%, ce qui équivaut à 175.100 pertes d’emplois nettes, les destructions moins les créations d’emplois. Sur un an, de fin mars 2008 à fin mars 2009, 296.500 postes ont été supprimés, soit une baisse de 1,8%.

La perte de 175.100 emplois est la plus forte baisse trimestrielle jamais enregistrée en France. A titre de comparaison, au quatrième trimestre 2008, l’emploi salarié avait chuté de 0,5%, et de 0,1% au trimestre précédent.

Pour la première fois, le noyau dur de l'emploi est plus touché que l’intérim. Les pertes de postes concernent majoritairement les CDD et CDI, et non plus les emplois temporaires, habituellement les premiers sacrifiés en période de crise.

Sur un an, toutes les régions, à l’exception de la Corse (+2,5%) enregistrent une baisse de leur emploi. Le Languedoc-Roussillon (-3,5%), l’Aquitaine (-1,7%) et le Limousin (-1,6%) connaissent les plus fortes baisses.