Isolation thermique : les aides existent

  • A
  • A
Isolation thermique : les aides existent
@ REUTERS
Partagez sur :

Erigée en priorité nationale, la rénovation thermique des logements bénéficie de nombreuses aides.

• Le principe. En ces temps de crise économique, et même si l’hiver se prolonge inhabituellement, les Français peuvent rechigner à rénover leur logement pour mieux l’isoler. Outre le gain de confort, c’est pourtant plus économique à moyen et long terme mais pas seulement : l’avantage peut aussi être à court terme. Depuis 2006, la loi oblige en effet les entreprises qui vendent de l’énergie (électricité, gaz, fioul et essence) à participer au financement des économies d’énergie des particuliers. Un coup de pouce financier encore méconnu.

énergie chauffage

© MaxPPP

Comment cela marche-t-il ? Plusieurs enseignes proposent à leurs clients des bons d’achat s’ils ont réalisé des travaux d’isolation thermique (fenêtres, combles, toit ou encore chaudière). Directeur marketing de la société Economie d'énergie, François Chatelain résume la démarche : "vous pouvez acheter le matériel où vous voulez, choisir l’installateur que vous voulez. La seule contrainte que vous avez, c’est de bien entendu retourner ces documents, donc ces preuves, à Auchan par exemple qui, en contrepartie, vous versera une somme financière sur votre carte de fidélité".

Un système dont a bénéficié Delphine, interrogée par Europe 1 : "pour la chaudière, fourniture et pose, on a payé 5.682 euros. Et Auchan nous a versé 504 euros. Grâce à la chaudière, j’ai donc deux mois de courses pour la famille". Une prime du supermarché qui représente donc environ 10% du montant toal des travaux.

Les entreprises jouent le jeu. Si Leclerc ou Auchan jouent le jeu, c’est évidemment parce qu’elles y sont contraintes. La loi les oblige en effet à promouvoir la rénovation thermique sous plusieurs formes : des campagnes d’informations ou des bons d’achat. A défaut, elles risquent de lourdes amendes. "Si on ne mettait pas en place quelque chose pour inciter les particuliers à faire des économies d’énergie, on aurait une taxe tri-annuelle de 80 millions euros. On verse donc des primes mais le coût est nettement inférieur que si on payait une pénalité", confirme  Gilles Tournier, de chez Auchan.

Où se renseigner ? Premier réflexe, rendez-vous sur le site du ministère de l’Ecologie et du développement durable. Vous pouvez également vous renseigner sur les sites dédiés des super et hypermarchés.