Inflation : des prix qui montent ou baissent

  • A
  • A
Inflation : des prix qui montent ou baissent
@ REUTERS
Partagez sur :

L’Insee a publié mardi son indice des prix à la consommation, en repli de 0,4% en juillet.

Le ressenti du consommateur peut être bien différent lorsqu’il passe à la caisse, mais les calculs de l'Institut national de la statistique et des études économiques sont formels : les prix à la consommation en France ont reculé de 0,4% au mois de juillet par rapport au mois précédent.

Sur un an, l’inflation reste à +1,9% mais le mois de juillet présente certaines particularités qui se traduisent chaque année par une baisse des prix. Europe1.fr vous liste les plus fortes hausses et baisses des tarifs.

S’alimenter coûte moins cher. La facture des courses alimentaires s’est allégée en juillet de 0,6%, en grande partie à cause de la baisse saisonnière des prix des produits frais (-5,3%), des fruits frais (-7,9%) et des légumes frais (-4,1%). Pour le reste des courses, c’est-à-dire les produits empaquetés, les prix sont quasi-stables (+0,5%).

En revanche, la tendance sur un an est plus difficile pour le consommateur : les fruits ont bondi de 7,9%, les légumes de 8% et les produits frais de 6,6%. Même constat pour le café, dont le prix a pris 4,9% par rapport à juillet 2011. La flambée des prix des matières premières ne va pas arranger la situation dans les mois à venir pour les produits issus de l’industrie agro-alimentaire.

En haute saison, l’hôtellerie se renchérit. Les Français partant en vacances tous en même temps, les prix des hébergements de vacances bondissent chaque été : le prix moyen a augmenté de 36,9 % entre juin et juillet. Même tendance du côté des voyages touristiques tout compris (+23,9 %).

Les prix de l'énergie augmentent peu (pour l’instant). La facture moyenne de gaz n’a subi qu’une hausse de 0,9% en juillet et celle de l’électricité n’affiche que +1,8%. Quant aux prix de l’essence, ils ont reculé de 0,6% le mois dernier avant de repartir à la hausse.

Sur un an, le constat est bien différent : le prix de l’électricité augmente (+3,4%), tout comme celui des carburants flambe (+3,3%), tandis que le prix du gaz flambe (+5,2%). Pire, de nouvelles augmentations du gaz sont prévues dès décembre prochain.

S’habiller à petit prix en juillet.Soldes d’été obligent, le prix moyen du textile et des chaussures a reculé de 13,6% en juillet par rapport à juin. Sur un an, la hausse de ce poste de dépenses est néanmoins supérieure à l’inflation : +3,6% contre +1,9% pour l’ensemble des dépenses.

L’électroménager de salon aussi. Même cause, même conséquence : "soldes et promotions expliquent les baisses de prix des équipements audio-visuels (-2,0 %), photo et cinéma (-1,9 % ), de téléphone et de télécopie (-1,0 %)", relève l’Insee. De manière générale, les prix du matériel hifi ne cessent de baisser, notamment en raison de la guerre des prix que se livrent les fabricants de téléviseurs. Résultat : l’équipement audiovisuel coûte 11,8% de moins qu’il y a un an.

Télécom : l’effet Free agit toujours. L’arrivée du nouvel opérateur téléphonique a provoqué un début de guerre des prix. Résultat, la facture moyenne a reculé de 1,5% sur un mois et de 8,6% sur un an. Ce poste de dépenses est l’un des rares à connaître une baisse continue des tarifs.