Impôts : veufs et veuves perdent leurs avantages

  • A
  • A
Impôts : veufs et veuves perdent leurs avantages
Partagez sur :

La plupart des veufs et des veuves vont perdre une demi-part dans leur prochaine déclaration de revenus.

En réglant leur troisième tiers d'impôt, les contribuables apprennent au hasard d’une conversation avec leur conseiller fiscal que les avantages accordés jusqu'ici aux veufs seront supprimés progressivement à partir de la prochaine déclaration d'impôts.

L'amendement Marini intégré dans la loi de finances 2008, a été adopté en catimini cet été. Au départ, il prévoyait de supprimer purement et simplement la demi-part additionnelle accordée aux personnes seules ayant élevé seules pendant cinq ans un enfant devenu majeur.

Au final, le texte est plus subtil : la demi-part fera l'objet d'une disparition progressive pour les veufs ou les veuves qui n'ont plus d'enfant à charge depuis au moins cinq ans. Ceux qui pourront apporter la preuve d'avoir élevé seuls leurs enfants lorsqu'ils étaient mineurs pourront, eux, conserver le bénéfice de leur demi-part supplémentaire.

La mesure va concerner la majorité des veufs. Chaque année, 235.000 personnes perdent leur conjoint, en France. Dans neuf cas sur dix, les veufs et veuves ont plus de 55 ans et n'ont plus d'enfants à la maison.

Aujourd'hui plafonné à 855 euros, l'avantage fiscal résultant de son application sera réduit à 570 euros au titre de l'imposition des revenus de 2010 pour disparaître dès l'imposition des revenus de 2012.

Europe1.fr avec Martial You